Energétique Traditionnelle Chinoise
CONSULTATIONS DARDILLY
A 10 MN DE LYON
DIPLÔMES
THÉRAPIE ÉNERGÉTIQUE
SYMPTÔMES POST COVID
CURE: PERDRE DU POIDS
THÉRAPIE MANUELLE TUINA
GESTION ÉMOTIONS
CODE DÉONTOLOGIE
MASSAGE EN ENTREPRISE

Cours de Kung Fu, Tai Chi Chuan, Aikido à Saint-Brieuc avec Hervé Marigliano - France Bagua

FORMATION BAGUA /XING YI

FORMATION INDIVIDUELLE DE KUNG-FU BAGUA ZHANG ET DE XING-YI QUAN

DARDILLY  2022-2023

UNE FORMATION INDIVIDUELLE POUR DEVENIR EXPERT OU ENSEIGNANT

DIPLOME D'ÉCOLE 1er DEGRES "PRATIQUE FONDAMENTALE"-  FORMATION DE 30h SUR UNE ANNÉE

DIPLOME D'ÉCOLE 2e DEGRES "PRATIQUE AVANCÉE"-  FORMATION DE 30h SUR UNE ANNÉE (ACCESSIBLE APRES OBTENTION DU 1er DEGRES)

Les séances sont programmées conjointement sur RDV par le professeur et l'étudiant

VOUS POUVEZ CHOISIR UNE SEULE DISCIPLINE SOIT LE BAGUA ZHANG SOIT LE XING YI QUAN

LE BAGUA ZHANG , LE KUNG-FU ÉNERGÉTIQUE DES HUIT TRIGRAMMES

Le Bagua Zhang, art martial énergétique chinois, sous ses aspects très chorégraphiques est en effet un puissant art martial de self-defense qui s'adresse aux débutants comme aux pratiquants avancés. Hervé Marigliano fut formé à Taïwan au début des années 90 par Maître Luo De-xiu et Maître Huang Po-jui à l'art du Bagua Zhang. Il suivit aussi l'enseignement du célèbre maître Su Dong-chen. Hervé Marigliano fut également vainqueur de la coupe de France en 2001.

LE XING-YI QUAN, LE KUNG-FU DU CORPS ET DE L'ESPRIT

Le xingyi quan est un art martial chinois énergétique inspiré par la philosophie taoïste. Le xingyi quan se caractérise par des mouvements explosifs percutants liés à des déplacements linéaires ou à 45°.

Information Hervé Marigliano

06 76 63 51 64

 

 

 

 

 

 

 

FORMATION BAGUA /XING YI

LE BAGUA ZHANG, LA PAUME DES HUIT TRIGRAMMES

Les bases du Bagua s'illustrent par des techniques spiralées et des mouvements circulaire reliés à l'observation par les anciens maîtres des phénomènes astronomiques de révolution, de rotation et de pivot. Dans les mouvements de base du Bagua on marche en tournant autour d'un point, comme la terre tourne autour du soleil. La terre effectue simultanément une révolution autour du soleil et une rotation sur elle-même. Pour conserver cette image le changement de la paume en Bagua établit le même rapport qu'entre la terre et le soleil.

Recherchant de la décontraction et la fluidité dans le geste (avec une préférence manifeste pour l'utilisation de l'énergie et un refus de la force physique) comme beaucoup d'autres styles chinois, le Bagua zhang (ou Pakua chang) se distingue par l'utilisation marquée de la paume de main (c'est-à-dire de la main ouverte, de préférence au poing) et par des déplacement circulaires, des rotations. Comme les autres arts internes, le Ba Gua Zhang est à la fois un art martial fondé sur une stratégie du combat originale (une stratégie du contournement et de l'enroulement), une gestuelle de santé (une thérapeutique énergétique) et une discipline spirituelle fondée sur la répétition du pas glissé, parfois appelé "le pas dans la boue" (ba gua tang ni bu). Comme le Tai Ji Quan ou le Xing Yi Quan, le Ba Gua Zhang ne désigne pas un style unique, mais plutôt une famille d'écoles qui ont des points communs et des différences aussi bien dans les déplacements que dans le positionnement des mains. Citons : l'école Cheng avec sa main du dragon (long zhang), l'école Yin (avec sa main en langue de bœuf, niu she zhang) qui sont les plus représentées. Et même encore à l'intérieur de ces écoles, les différents maîtres qui transmettent aujourd'hui leur art ont manifestement chacun leur saveur propre.

 

LE XING-YI QUAN , LA BOXE DU CORPS ET DE L'ESPRIT

Comme les autres arts de la famille des boxes internes (Ba Gua Zhang, TaiChi Quan) le Xing yi quan insiste sur la structures de posture et la fluidité des mouvements. statique. La forme emblématique du Xing yi quan est San ti shi, postures des trois piliers.

Le XING-YI se caractérise par la pratique de cinq typologies de mouvements, résumées en "poings" et rattachées à l'un des cinq éléments de la cosmogonie chinoise : la terre, le métal, l'eau, le bois et le feu. Chaque élément donne l'intention général du poing qui lui est rattaché. En se basant sur cette analogie, les poings peuvent être travaillés en cycle dit d'engendrement - où chacun des éléments donne naissance à l'élément suivant (la Terre engendre le Métal, le Métal engendre l'Eau, l'Eau engendre le Bois, le Bois engendre le Feu, le Feu engendre la Terre) - ou en cycle dit de destruction/domination ou chacun des éléments prend l'ascendant sur un autre (la Terre domine l'Eau, l'Eau étouffe le Feu, le Feu liquéfie le Métal, le Métal coupe le Bois, le Bois détruit la Terre).

Dans le détail, les formes précises de chaque "poing" suivent les stratégies suivantes :

Pi quan : le métal. Ce poing coupe, sépare, tranche, dans un mouvement du haut vers le bas à l'instar d'un coup de hache .

Tsuan quan : l'eau. Ce poing s'insinue en spiralant comme l'eau qui s'insinue par la moindre faille.

Beng quan : le bois. Ce poing frappe en ligne droite, comme les branches d'un arbre qui s'étend

Pao quan : le feu. Ce poing frappe en montant, comme la flamme s'élève

Heng quan: la terre. Ce poing croise

 

La théorie veut que chacun des poings soit relié à un organe interne du corps humain.

Pi quan aux poumons;

Tsuan quan aux reins,

Beng quan au foie,

Pao quan au coeur,

Heng quan à la rate

Six harmonies, sept étoiles, huit stratégies

Six harmonies Pendant la pratique on doit veiller à maintenir six harmonies, trois internes et trois externes. Internes: Le coeur (xin) et l'esprit (shen); l'esprit (shen) et l'énergie (qi); l'énergie (qi) et la force (li) Externes : l'épaule et la hanche opposée, les coudes et les genoux, les mains et les pieds doivent être synchronisés.

Sept étoiles  : Les sept étoiles (Qi Xing) sont les sept armes par lesquelles la forces engendrée peut s'exprimer: La tête, les épaules, Les coudes, les mains (avant bras compris), les hanches, les genoux, les pieds.

Huit stratégies de combat (Ba zi gong) - Zhan : couper/séparer - jie : intercepter - guo : emballer, entourer - kua : porter - tiao : soulever - ding : pousser vers l'avant - Ling : mener - yun : nuage

[Formes animales] Les formes animales sont des formes courtes qui sont censées mettre en perspective les qualités travaillées dans les 5 poings dans des applications de combat simple. Selon les traditions leur nombre varie : 10 traditionnellement, 12 parfois. Les animaux peuvent varier d'une école à l'autre. Celles enseignées par Sun Lu Tang, au nombre de 12, sont les suivantes : le dragon, le tigre, le singe, le cheval, le lézard aquatique (crocodile ou tortue les versions divergent), le coq, le faucon, l'hirondelle, le serpent, l'oiseau roc, l'aigle, l'ours.

Enchainements individuals: Wu Xing Lian Huan Quan, An Shen Pao Za Shi Chui

 Il existe trois niveaux d’énergie martiale dans la pratique du xing yi quan :

* Ming Jin, la force manifestée. La manifestation de force physique est évidente dans les mouvements du pratiquant.

* An Jin, la force cachée. Le pratiquant avec une bonne base dans le niveau précédent, apprend à ne manifester la force extérieurement que très sporadiquement. Le contact pour un opposant est perturbant car rien ne laisse prévoir la violence du contact.

*Hua Jin, la force transformée. En ayant maîtrisé les niveaux de pratique précédent, le pratiquant est capable de se mettre à l'écoute de son adversaire et de l'accompagner dans ses mouvements. La force peut être émise à tout moment mais elle ne l'est qu'intentionnellement

Le Bagua Zhang

Le Bagua est un art martial dont les spécificités sont les changements de paume, la marche en cercle et les changements continus de posture pendant le mouvement. Visuellement, cet art se caractérise par la fluidité de l’eau, des spirales, des retournements et des rotations.

Lire la suite
Xiantian

FORMES DU CIEL ANTERIEUR (XIANTIAN)

Dans les paumes du Ciel antérieur (Xiantian) de la lignée Yizong, le simple changement de paume est la tête du dragon, les huit mouvements - serpent, dragon, tigre, hirondelle, tourner le dos, tordre le corps, vaciller et tourner par-dessus le corps – sont le corps du dragon ; et les 5 mouvements du dragon, la queue de celui-ci.

Lire la suite