Thérapie chinoise
Massage tui Na
Médecine chinoise
Maladies soignées
Ma pratique de traitements
Références et diplômes
Prise de rdv consultation
Bon cadeau Massage Zen
Formation Massage Tui Na
Accès

Cours de Kung Fu, Tai Chi Chuan, Aikido à Saint-Brieuc avec Hervé Marigliano - France Bagua
STAGES BAGUA ZHANG RENNES

Xiantian - Le 25/11/2013

FORMES DU CIEL ANTERIEUR (XIANTIAN)

Dans les paumes du Ciel antérieur (Xiantian) de la lignée Yizong, le simple changement de paume est la tête du dragon, les huit mouvements - serpent, dragon, tigre, hirondelle, tourner le dos, tordre le corps, vaciller et tourner par-dessus le corps – sont le corps du dragon ; et les 5 mouvements du dragon, la queue de celui-ci.

Les mouvements des formes circulaires doivent être fluides et souples ; mais à l’intérieur de cette souplesse restent la structure et la solidité. L’accent est mis sur l’unité du haut et du bas du corps, l’intérieur et l’extérieur, rassemblé en une seule force. La structure interne et la force doivent toujours être retenues, les mouvements hâtifs ou maladroits évités.

Les mouvements de spirale de la marche en cercle du Xiantian sont pratiqués dans le but de combiner ensemble intérieur, extérieur, structure, intention, force et puissance.

Pendant la marche en cercle, intérieur et extérieur doivent s’associer dans un mouvement naturel. Le corps, l’intention, la force et le Qi sont les quatre piliers de fondation pour une puissance interne explosive.

Dans tous ces mouvements circulaires, de torsion et de rotation, on pratique les sensations de « coulée », stabilité, « rondeur », et « lourdeur ». Pour la « marche dans la boue », le bas du corps est vrillé vers le centre du cercle, ce qui a pour effet de rentrer naturellement le bas de l’abdomen. Par cette posture, la puissance interne est générée. La marche lente nourrira la force interne et l’énergie.

Les mains qui roulent et spiralent, les déplacements ronds et circulaires, les mouvements et changements rapides (haut, bas, retournements, esquives), tout cela sert à connecter et activer les groupes musculaires et tendons, le corps entier bouge alors de façon naturelle et unifiée (et par conséquent développe une puissance efficace).

Pendant la pratique, les pensées perturbatrices et les inquiétudes doivent être évacuées, on doit rester concentré tout au long de l’exercice. Les mouvements sont conduits par l’intention, ils sont continus, comme s’ils étaient alignés sur une chaine.

Les huit paumes du Ciel antérieur :
La tête du dragon, Simple changement de paume intérieur, Simple changement de paume extérieur

1. Serpent
2. Dragon
3. Tigre
4. Hirondelle
5. Tourner le corps
6. Vriller le corps
7. La paume derrière le dos
8. La paume qui tournoie

Le mouvement "Le dragon noir balance sa queue" représente la queue du dragon et par conséquent le mouvement de fermeture et de rappel des formes précédentes. Il consiste en 5 mouvements distincts :
Le dragon balance sa queue
Le dragon sépare l’eau
Le dragon déploie/montre ses griffes
Le dragon montre son corps
Le dragon s’enroule autour du centre

Les mouvements majeurs du Bagua Zhang sont la marche, rotation, torsion et renversement.

Le but de la pratique est de faire qu’un mouvement intérieur et extérieur devienne « un », de coordonner le souple et le dur. Le corps entier doit travailler en harmonie et contenir une force en spirale sans limite.

Pendant l’exercice, le corps et le mental doivent être dans un état d’anticipation. Le Qi doit couler dans le Dantian, la région basse de l’abdomen. L’esprit est centré et intériorisé.

Pendant la pratique en statique ou d’autres exercices de méditation, on doit être ferme comme une montagne. Pendant le mouvement, le corps doit être fluide et agile comme celui d’un dragon ou d’un serpent.

Au cours des torsions, rotations, marche, renversement, ou marche dans la boue, la taille et les jambes sont prépondérants. Pour les coups de pied, les jambes doivent être vigoureusement étirées. Les mouvements sont à la fois naturels et solides. Après avoir pratiqué ces exercices pendant un certain temps, la dextérité et la puissance en seront grandement améliorées.

Avec une pratique régulière et assidue, les bras travaillent harmonieusement l’un avec l’autre, devenant agiles et puissants – peu importe si on frappe en haut ou en bas, à gauche ou à droite, en extension ou fermeture.

Les jambes doivent être entrainées en premier, suivies par le mouvement du corps et enfin les mains.

Pour commencer, on doit pratiquer des mouvements stables et solides, avant d’apprendre des techniques de feinte ou d’adresse.

Cette pratique implique d’être patient et d’avancer en fonction de ses propres capacités. Un art puissant et authentique ne peut être accompli dans la précipitation ou les raccourcis.

Dans les paumes du Ciel antérieur (xiantian zhang), on utilise l’image du dragon : le simple changement de paume est la tête (au sens où tout est contenu à l’intérieur), les huit grandes paumes circulaires le corps (ou la « mère » en tant qu’origine) générant les 8 façons de renverser le corps, la queue étant Wu Long Bai Wei (le dragon noir secoue sa queue) en fermeture.

(Texte écrit par Maître Luo De-xiu)